Aller au contenu
Solidarité UkraineSolidarité Ukraine

Sobriété numérique : enjeux, contraintes et perspectives

Conférence du mardi 10 mai 2022 à 19h. Avec Céline Lescop, Philippe Bihouix, Jérôme Challo et Fabrice Rigolot.

 

Conférence 

Sobriété numérique : enjeux, contraintes et perspectives

Organisée par l'association des Alumni de l'Executive Mastère Spécialisé Management stratégique de l'information et des technologies & certificats

Une soirée riche pour comprendre l’impact grandissant du numérique sur le climat, prendre conscience des enjeux et amorcer des pistes de solutions au niveau des entreprises.

Philippe Lasserre a commencé par présenter l’association des Alumni de l'Executive Mastère Spécialisé Management stratégique de l'information et des technologies et des Executive Certificates Pilotage de la transformation digitale et Pilotage des systèmes d'information, qui regroupe 900 anciens. C'est l'association qui a organisé cette conférence-événement dans la prestigieuse salle Raymond Aron, salle historique du conseil de l’OTAN, à l’Université Paris Dauphine-PSL.

Céline Lescop, pilote du groupe de travail « La stratégie numérique et l’architecture d’entreprise » du Shift Project, a posé les enjeux du réchauffement climatique et la nécessité de la sobriété numérique pour y répondre. Contributeur à 3-4% des gaz à effet de serre, le numérique est en croissance exponentielle. Plus on reporte le début des actions pour réduire notre empreinte carbone, plus il sera difficile de régler le problème, car la restriction nécessaire par année sera de plus en plus forte. Il ne suffit donc pas de passer au renouvelable, il faut aussi diminuer la consommation électrique en réduisant les objets et leurs usages.

Philippe Bihouix, directeur général d’AREP, a présenté les limites physiques de nos environnements numériques : plus de 60 matériaux (lithium, cobalt, or, étain, tantale, …) sont indispensables au fonctionnement des équipements numériques. 
Bien sûr, il existe des projets comme Fairphone qui se battent contre la production de déchets notamment, mais ceux-ci ne font pour le moment pas le poids.
La production des équipements numériques est impropre, elle se situe parfois dans des zones de conflit. Le recyclage quant à lui est difficile, voire parfois impossible. Nous vivons dans « un monde jetable », qui nécessite notre « techno-discernement » pour limiter l’épuisement des ressources.
Il ajoute que même s’il existe un certain nombre d’initiatives récentes en France en faveur de la sobriété numérique (loi REEN de novembre 2021, guide Afnor d'avril 2022…) le "cornucopianisme" où la croyance que le progrès mène à l’abondance, est un réel frein au changement des comportements.

Fabrice Rigolot et Jérôme Challo, responsables RSE chez CGI, ont ensuite esquissé des pistes de solutions envisagées par une ESN engagée auprès de ses clients pour un numérique plus sobre. La question est autant sociale que technique et nécessite un changement de paradigme. Des démarches à adopter pour changer le cap ? Les « 5 R » : refuser, réduire, réutiliser, réparer, recycler et les « 3 U » : des systèmes utiles, utilisables et utilisés.
"Nous venons à deux [ce soir], c'est dire combien notre problème est grand.", concluent-ils.

La table ronde, animée par Frédéric Guénin, a permis de mieux comprendre la chaleur fatale, les effets rebonds, le cornucopianisme et l’intérêt tout relatif du métavers…

"Votre prochain livre de chevet", propose Frédéric Guénin : "la BD « Le monde sans fin, miracle énergétique et dérive climatique » de Christophe Blain (scénario, dessin) et Jean-Marc Jancovici (scénario), qui rend intelligible pour tous les enjeux majeurs du changement climatique en cours." Cet ouvrage est disponible aux Editions Dargaud.

A propos des intervenants

  • Céline Lescop, Co-pilote du groupe de travail « Déployer la sobriété numérique » du Shift Project dans le cadre du groupe de travail Lean-ICT.
  • Philippe Bihouix, Directeur général d’AREP, agence d’architecture pluridisciplinaire. Parallèlement à un parcours d’ingénieur-conseil et de dirigeant dans différents secteurs (transports, énergie, construction…), il explore les enjeux liés à la consommation de ressources et la transition énergétique, et a notamment publié L’âge des low tech et Le bonheur était pour demain.
  • Jérôme Challo, Responsable RSE – Unité Stratégique Ouest et Sud de l’Europe de CGI.
  • Fabrice Rigolot, Directeur Qualité et RSE de CGI Western & Southern Europe, ESN de rang mondial dans le conseil et les services numériques. Il est garant de l’alignement de son organisation à ses responsabilités d’entreprise vis-à-vis de ses communautés, de l’accès aux carrières du numérique, de ses impacts environnementaux et de celui de ses clients.

Visionner le replay 


Découvrez également les formations à l'initiative de la conférence